Home»RSE»Amiens : en route vers l’autonomie énergétique !

Amiens : en route vers l’autonomie énergétique !

0
Shares
Pinterest Google+

La première édition du Amiens Energy Summit réunissait, les 27 et 28 novembre 2019, de nombreux acteurs de la transition énergétique pour relever ce défi : atteindre l’autonomie énergétique d’ici 2050. Amiens est ainsi la première ville d’Europe (la 3ème dans le monde) à se fixer un tel objectif ! J’ai été ravi de constater que nous n’étions pas là pour de belles paroles mais pour du concret : réseau de chaleur, réseau de bus électriques, projet de centrale photovoltaïque, cluster énergie : depuis 2014, des actions concrètes sont engagées à Amiens pour relever ce défi ambitieux.

Discours d’ouverture de la 1ère édition du Amiens Energy Summit par Eric Dadian, président d’Amiens Cluster

Qu’est-ce que l’autonomie énergétique ?

L’autonomie énergétique vise atteindre un équilibre entre la consommation énergétique et les capacités locales à répondre à cette consommation. Nous n’aurons plus besoin des puits de pétrole koweïtiens ou du gaz ukrainien pour nous chauffer ! Toute l’énergie consommée à Amiens sera produite à Amiens.

Comment atteindre l’autonomie énergétique?

Atteindre l’autonomie énergétique implique de diversifier les sources d’énergie produites localement :

Le réseau de chaleur

Un atout pour atteindre l'autonomie énergétique : le réseau de chaleur passe notamment sous le lit de la Somme pour alimenter 20000 logements et des bâtiments publics
Le réseau de chaleur passe notamment sous le lit de la Somme pour alimenter 20000 logements et des bâtiments publics (Courrier Picard – photo Fred Douchet)

Ce réseau est destiné à des bâtiments publics (Aquapôle, écoles, …) et des logements collectifs. Il est aujourd’hui capable de chauffer 20 000 foyers !

Réalisé en partenariat avec Engie, co-actionnaire de la Société d’économie mixte Amiens Énergies, le réseau de chaleur s’est achevé à l’hiver 2019. Son originalité vient d’un bouquet énergétique unique en France, cumulant 5 sources d’énergies locales, renouvelables et de récupération. A ce jour, ce mix représente plus de 60% de l’énergie fournie par le réseau de chaleur. Le site Amiens Énergies nous présente ainsi ces 5 sources :

Les 5 sources d’énergies du réseau de chaleur

  • Récupération des eaux usées de la STEP d’Ambonne : la STEP d’Ambonne rejette annuellement plus de 8,5 millions de m3 d’eau épurée, dont l’énergie est perdue. Grâce à la mise en place d’une pompe à chaleur, l’énergie récupérée est valorisée dans le réseau.
  • Récupération de l’énergie de l’usine de méthanisation : de l’énergie issue du process biogaz de l’usine de méthanisation est aujourd’hui perdue et non exploitée. La valorisation de cette énergie de récupération constitue une démarche vertueuse et l’achat de cette chaleur représente une recette complémentaire pour l’usine de méthanisation.
  • Une énergie renouvelable, la géothermie sur nappes : la géothermie repose sur la valorisation de l’énergie contenue dans les nappes par la mise en place de pompes à chaleur. Pas d’émission de CO2 ni déchets poussières à traiter.
  • Une énergie renouvelable, la biomasse : les ressources biomasse locales complèteront le mix énergétique par une chaufferie à haute performance (récupération d’énergie et stockage intelligent).
  • Une énergie renouvelable, le biogaz : le biogaz est produit depuis des unités de méthanisation locales. La valorisation de cette ressource pérenne et disponible est une source d’énergie propre, sans émissions de CO2 ni déchets et poussières à traiter.

Une centrale photovoltaïque

Un atout pour atteindre l'autonomie énergétique : la centrale solaire au sol sera implantée au lieu-dit Le Champ pendu, sur le site qui abritait autrefois une ancienne décharge derrière le cimetière de la Madeleine. (Photo : FRED DOUCHET)
La centrale solaire sera implantée au lieu-dit Le Champ pendu, sur le site qui abritait autrefois une ancienne décharge derrière le cimetière de la Madeleine. (Courrier Picard – Photo : FRED DOUCHET)

Implantée sur 18 hectares, cette centrale sera capable de couvrir les besoins en électricité de plus de 10 000 foyers à partir de 2022. Près de 9 millions d’euros seront investis par la société Quadran (filiale de Total Direct Energie), retenue pour porter ce projet.

Le plus grand réseau de bus électriques d’Europe

Un atout pour atteindre l'autonomie énergétique : les bus se rechargent par "biberonnage" en quelques minutes au terminus de leur ligne (photo Wikimedia commons)
Les bus se rechargent par “biberonnage” en quelques minutes au terminus de leur ligne (photo Wikimedia commons)

Amiens est donc la première ville européenne à être équipée de 43 bus électriques. Le confort, la cadence et les temps de parcours ont été nettement améliorés. Cependant, une partie des usagers se plaint encore des dysfonctionnements inhérents à toute innovation. Notons tout de même que plus de 70% des amiénois vivent à moins de 400 mètres d’une station Némo. Cet exploit n’aurait pas été possible avec un Tramway dont le coût et la durée prévue des travaux ont persuadé la municipalité de se tourner vers le Bus à Haut de Niveau de Service (BHNS).

Les batteries électriques et le stockage de l’énergie

Batterie Sodium-ion TIAMAT : un atout pour atteindre l'autonomie énergétique
Batteries Sodium-ion TIAMAT fabriquées à Amiens

Avec le cluster énergéia, Amiens veut devenir une référence internationale du stockage de l’énergie. C’est ainsi que chercheurs et investisseurs (publics et privés) ont créé la société Tiamat. Cette société travaille sur les batteries sodium-ion, à charge ultra-rapide, une alternative (plus propre!) au modèle dominant lithium-ion. Avec plusieurs milliers d’emplois à la clé, Amiens veut prendre la meilleure part du gâteau. Les élus ont évoqué leur ambition lors de la venue d’Emmanuel Macron à Amiens en novembre 2019.

Frédéric ALLEXANDRE – conseil RSE, vous accompagne dans toutes les phases de votre démarche RSE.

Previous post

Quelle recette pour une démarche RSE, source de performance globale* ?

Next post

La RSE... on en parle quand ?